Attractivité des vidéos sur Youtube

5 02 2008

Sur son blog, Pierre Mechentel, qui avait animé une conférence au CNIT dans le cadre de la chaire Innovation et Service de l’ESSEC, questionne les résultats d’une étude de Viralmanager. Cette étude porte sur la durée de vie d’une vidéo sur Youtube.

Mais il serait en effet pertinent de savoir comment s’opère la comptabilisation des vues. Les personnes mettant en ligne leur propre vidéo, ont tendance à la visualiser plusieurs fois, voire pour certaines à en générer automatiquement les vues (on se souvient à cet égard de la visionneuse automatique utilisée par un parti extrémiste lors des dernières élections présidentielles), ce qui biaiserait plus encore les chiffres que nous livre cette étude.

Ces considérations à part, viralmanager nous fournit les indications suivantes sur la pérennité des vidéos hébergées par Youtube :

  • Moins de 20% des videos ont + de 500 visionnages
  • Moins de 10% des videos ont + de 1500 visionnages
  • 3% en ont + de 25000
  • 1% + de 500000
  • Dès lors que faire des vidéos qui présentent un nombre de vues en deça de 500? Faut-il les héberger à tout prix? Un minimum de sélectivité ne serait-il pas opportun?

    poupie





    youtube valorise les contenus en Angleterre

    4 02 2008

    Les utilisateurs britanniques de YouTube qui mettent régulièrement en ligne des clips particulièrement populaires sur le site d’échange de vidéos seront rétribués pour leurs efforts, ont annoncé jeudi les administrateurs du site.

    Ces personnes seront récompensées d’un pourcentage des revenus générés par les publicités qui accompagneront leurs vidéos, ce qui pourrait leur rapporter jusqu’à plusieurs milliers de livres par mois.

    Ce procédé a déjà été testé aux Etats-Unis et au Canada.

    Il est ouvert aux «créateurs d’un contenu original populaire et prolifique», qui pour être acceptés dans le cadre de ce programme devront mettre en ligne des vidéos consultées par des milliers de curieux de manière régulière.

    Le succès exceptionnel d’une vidéo ne sera pas suffisant s’il n’est pas réédité. (source le parisien)