Radionomy: créer sa webradio, partager les coûts

22 01 2008

radionomyRadionomy, annoncé jeudi dernier, est un nouveau concept permettant à chacun de créer et de gérer simplement sa webradio. Jusqu’alors, diffuser sa musique et ses émissions sur internet était possible – via des outils tels que Shoutcast ou Icecast – mais couteux et fastidieux: il fallait disposer d’un serveur/hébergeur de flux, d’un logiciel d’automation, et bien sûr payer les droits musicaux à la SACEM.

Prochainement disponible en version beta, Radionomy prétend apporter une solution à ces problèmes techniques en proposant de choisir sa programmation parmi une banque de donnée de musiques, jingle, émissions ou simplement de soumettre son propre contenu. Le site proposera un logiciel qui simplifiera la gestion des playlist et la programmation horaire, et prendra en charge les contraintes de diffusion et de promotion. Radionomy se chargerait en outre de rétribuer la SACEM (en faisant le compte exact du nombre de diffusions de chaque morceau) et envisage même de rémunérer les créateurs de radio en fonction de leur audience; ces coûts seraient compensés par quatre minutes de publicité horaire imposées sur toutes les radios.

Il faudra attendre encore quelques mois pour pouvoir vérifier si la réalité est conforme au discours marketing. Le concept est assurément malin, et pourrait redonner un coup de fouet au monde des webradios ; reste à savoir si les annonceurs publicitaires suivront et si la qualité du contenu utilisateur sera au rendez-vous (on peut parier qu’avec le temps les meilleures webradio se distingueront de la masse et pourraient même devenir profitable).

La dimension communautaire semble pour l’instant se limiter au partage de contenus et de musiques. Il me semble que l’idée pourrait être poussée beaucoup plus loin. Il serait intéressant par exemple d’offrir la possibilité à plusieurs personnes d’animer une émission en simultané ou de gérer une radio en équipe. D’autres questions restent en suspens, comme celle du contrôle et de la « censure » éventuelle du contenu ou la dimension internationale du service (qui n’est – pour une fois – ni américain ni anglais mais…belge !)

Un projet à suivre, qui pourrait bien réconcilier annonceurs publicitaires, artistes en manque de présence sur les ondes FM, sociétés de droits d’auteur et webradios.

Pour en savoir plus, la vidéo de lancement de Radionomy à la Tour Eiffel: une présentation intéressante des principales idées derrière le projet.

Publicités