Rencontre avec J.-P. Courtois, Président de Microsoft International

20 02 2008

courtois.jpg

Microsoft : « be the industry-leading innovator of software »

En introduction M. Jean-Philippe Courtois nous expliqua son engagement chez Microsoft et ses
responsabilités au sein de l’entreprise en tant que président international en charge des 105 filiales de Microsoft dans le monde (hors États-Unis et Canada). Il nous présenta ensuite sa méthodologie de pilotage des activités des filiales (Scorecard, Mondriaan et Revenue Per Socket) et comment aujourd’hui il conçoit sa stratégie pour Microsoft.

Elle s’inscrit volontairement dans le monde, où la Chine devient à la fois un marché gigantesque mais aussi un redoutable compétiteur, où la fracture numérique est très importante quand bien même Microsoft tire 40% de sa croissance des pays émergents. Les changements technologiques sont évidemment, d’autre part, les grands déterminants de la stratégie du groupe : le web 2.0, le User Generated Content, l’ubiquité fournie par les réseaux et la plus grande mobilité.

Avec ses $50 milliards de CA (pour $20 milliards de profit) et ses 50 000 employés, Microsoft peut ainsi se permettre de dépenser annuellement $7 milliards en R&D dans ses 5 research labs et ses 110 centres d’innovation menés en partenariat avec d’autres industriels.

En plus des deux traditionnels pôles de croissance que sont Le Poste de travail (Windows, Office, etc.) et Les Services à l’entreprise, Microsoft compte aussi désormais sur Le Online (MSN, Hotmail, aQuantive, etc.) et Les Devices (Xbox, Zune, Windows Mobile).

Le Online apparaît être un pôle stratégique très important. La volonté d’acquisition de Yahoo! reflète la volonté de prendre sa part du gateau du marché publicitaire sur Internet (qui gagne 15%/an de pdm par rapport aux autres supports pub et qui devrait atteindre $40 milliards en 2010). Intervenir sur ce business semble cohérent pour Microsoft étant donné qu’il repose essentiellement sur du logiciel et de l’algorithmique. La difficulté est d’arriver à entrer dans le cercle vertueux : une plus grande audience entraînant de plus grands investissements publicitaires etc. Pour arriver à capter cette audience, à l’image de Google, Microsoft veut parvenir à proposer une offre complète et intégrée d’outils : MSN, hotmail, Messenger (1er réseau social avec 500 millions d’utilisateurs), aQuantive et Yahoo! qui devrait jouer un rôle clé dans l’atteinte de cette masse critique. Outre son audience, ce que cherche Microsoft chez Yahoo! (offre de $44,6 milliards) c’est des économies d’échelle en R&D et de la connaissance sur les nouveaux usages tels que la publicité sur téléphone mobile (connaissance qui pourrait être transposée à la Xbox et à son service associé XboxLive).

Concernant le segment des Devices, Microsoft accuse un net retard face à ses concurrents que sont les Ipod et Iphone d’Apple et la Wii de Nintendo. La stratégie de Microsoft n’est pas ici de se concentrer sur la vente de ses devices mais de mettre l’accent sur les services associés. Ainsi la profitabilité du segment Xbox ne se fait pas sur la vente de console mais sur celle des jeux et services associés XboxLive.

A la fin de la rencontre, les questions concernant la stratégie d’investissement dans Facebook, l’efficacité du modèle Yahoo! une fois noyé au coeur du géant ou encore sur l’IBMisation de Microsoft resteront sans réponse.

Steve Balmer pourrait se retirer d’ici 5 ans. Après 23 ans chez Microsoft, qui sait ce qu’il adviendra du Français Jean-Philippe Courtois?

NH

Publicités




Revue de Presse « Média » du 28 jan au 3 fév 08

30 01 2008

Cette semaine dans l’actualité « Média »:

yahoo.jpg

Pour plus de news :