La journée de la jupe

29 03 2009

Avec 9,6% de parts de marché lors de sa première diffusion sur ARTE, soit 2, 245 000 de télespectateurs, La journée de la jupe a bousculé les évidences.

Outre le scénario, au-delà des lieux communs, et le retour attendu et entendu d’Isabelle Adjani, c’est le mode de distribution de l’oeuvre qui est intéressant en soi.

Réalisé par Jean-Paul Lilienfeld, distribué en salles par Rezo films, le film initialement dédié au petit écran, pose avec acuité la question de la pertinence de la chronologie des médias.

Seules 53 copies du Long-Métrage sont en circulation. A Paris, le film est diffusé dans les cinémas MK2 Beaubourg et François Mitterand, pour lesquels la carte UGC est valide.

La diffusion préalable de la Journée de la Jupe sur Arte a entrainé un refus de principe des exploitants quant à sa large diffusion en salle.

« Je me vois opposer une position de principe de la part du syndicat des exploitants qui dit que les tuyaux sont encombrés par un nombre record de sorties que l’on arrive pas à travailler » explique Jean-Paul Lilienfeld.

On peut noter que Christophe Honoré avait également renversé la chronologie des médias avec La Belle Personne qui avait recontré un beau succés sur Arte et près de 100 000 entrées en salles.

Porter une culotte plus échancrée n’en attire pas moins l’oeil.

Marie-Sophie Mozziconacci